Articles avec le tag Technostress
[Tech & No Stress] Ne laissez pas Internet changer votre cerveau!

Concentration, mémoire, interactions sociales… on y tient, et pourtant, notre relation permanente avec Internet semble impacter plusieurs de nos fonctions cérébrales.

Dans une étude publiée récemment, une équipe internationale de chercheurs a découvert qu'Internet «pouvait produire des altérations aiguës et durables dans des domaines spécifiques de la cognition, susceptibles de refléter des modifications du cerveau, affectant nos capacités attentionnelles, nos processus de mémoire et nos interactions sociales».

L’étude pointe, notamment, deux changements potentiels:

  • Le flux constant de notifications et d’appels à action nous incitent à diviser constamment notre attention, ce qui peut réduire notre capacité à rester concentré sur une seule tâche.

  • Comme nous avons un accès quasi permanent à toutes les informations factuelles dont nous avons besoin, potentiellement nous changeons notre façon de stocker, voire de valoriser, les faits et les connaissances dans notre cerveau, ainsi que notre façon de les traiter en société.

Pour le professeur Jerome Sarris, directeur adjoint et directeur de la recherche au NICM Health Research Institute de la Western Sydney University et auteur principal de l’étude, le bombardement de stimuli «avec l’Instagramification croissante de la société, a la capacité de modifier à la fois la structure et le fonctionnement du cerveau, tout en modifiant potentiellement notre tissu social».

Il suggère une «hygiène d’utilisation d’internet» (le mot n’est pas très sexy, mais a le mérite d’être clair) «afin de minimiser les effets néfastes potentiels d'une utilisation Internet multitâche à haute intensité».

Cela comprend:

  • une pratique de la pleine conscience et de la concentration

  • être moins multi-tâche en ligne

  • changer sa façon de consulter sans réfléchir (et donc par habitude) vos emails ou vos comptes sur les réseaux sociaux

  • réduire l’utilisation en ligne le soir

  • augmenter ses contacts en face à face

Au final, l’idée à retenir pour notre utilisation d’Internet comme pour le reste d’ailleurs, c’est de tirer le meilleur parti de tous les outils et de toutes les distractions à notre disposition, sans exagération et en étant toujours conscient de ce que l’on fait. Tiens, par exemple, avez-vous lu ce court article d’une seule traite ?

 
comment-internet-change-le-cerveau
 
[Tech & Stress] La méthode CREPE pour rester Zen face à la technologie

Ne pas se retrouver à la merci de ses outils numériques, c’est possible. La technologie est là pour nous servir et pour nous rendre service, et pas l’inverse. Comment garder la maîtrise ? Permettez-moi de vous présenter la méthode CREPE pour combattre le technostress au quotidien. Elle s’articule autour de 5 éléments clés.

  • Choix — Nous avons le choix : soit on est maître, soit on est esclave.

  • Respiration — Cette fonction vitale permet aussi de déclencher le système parasympathique, c’est-à-dire, de nous calmer. C’est plus utile que de jeter l’ordi par la fenêtre. Créer une habitude de respirer avant de et après répondre/regarder vos emails, votre messagerie, Facebook, Instagram: inspirez sur un compte de trois, expirez sur un compte de cinq.

  • État d’esprit — Se poser les bonnes questions (À quoi ça sert? Est-ce que ça me sert vraiment? Peut-on simplifier?…) permet de placer la technologie dans nos vies de façon consciente là où elle apporte le plus. L’ouverture au changement est aussi un levier anti-stress, même si on n’adopte pas toutes les nouveautés qui se présentent (ce n’est pas conseillé !). Mais cela ouvre l’esprit à la possibilité de changer, de ne pas rester bloqué sur un choix technologique fait il y a plusieurs années, voire seulement quelques mois : faut-il vraiment aller jusqu’au bout du passage au nouvel ERP?

  • Prévenir — Avec quelques bonnes pratiques de sécurité informatique, vous pouvez faire chuter un pan entier de stress. Ce n’est pas qu’une question d’outils – il faut d’abord faire la peau aux évidences comme par exemple les mots de passe!

    Le plus étonnant est que nous faisons bien souvent trop vite confiance à nos technologies. Nous croyons, de manière implicite, que nos systèmes technologiques sont infaillibles. On leur donne le pouvoir de gérer notre quotidien et nos besoins. Dans la relation avec une machine, il n’y a que l’humain qui a le choix, la capacité d’entreprendre une action. C’est donc à nous aussi de prévenir…

  • (petit) Effort — La technologie n’est pas de la magie, du coup il faut parfois consentir un petit effort de compréhension pour apprivoiser les adaptations nécessaires. S’intéresser aux évolutions permet de positiver les apports de la technologie. Pourquoi? Le cerveau adore ce qu’il y a de nouveau. Un petit shoot de dopamine par une idée nouvelle nous motive. C’est neurochimique. Et si en plus on comprend (même un peu) comment ça marche, alors on se sent même un peu fier, non ? Et du coup moins stressé.

luter contre le stress