[Tech & No Stress] Spécial rentrée: Appareils, environnement, et productivité

Comment retrouver sa productivité sans stress après les vacances? Commencez par un tour de votre environnement et quelques hacks, tirés d’un des mes podcasts préférés Kwik Brain, par Jim Kwik, grand spécialiste de l’optimisation du cerveau. Dans cet épisode, il s’entretient avec 3 autres spécialistes partageant leurs astuces—Julia Roy, Ari Meisel et Jay Shetty. De quoi mettre en place un vrai système pour éviter un trop plein.

La séparation des tâches

À la base, on peut résumer le système par la séparation des tâches… des lieux… et des appareils. Nous avons vu dans d’autres articles que le cerveau ne sait pas faire deux choses à la fois, et par ailleurs, qu’il est distrait en permanence. Il s’agit donc de créer des espaces (dans le sens large) à usage unique, sans distractions, donc:

  • Des zones physiques pour certaines tâches. Par exemple, réservez le bureau pour des tâches de concentration intense (en lien avec le travail) et occupez-vous de vos emails ailleurs. Pourquoi? Parce que dès qu’une tâche demande de l’effort, le cerveau cherche une distraction. Vous contrecarrez cette tendance en créant une habitude de lier un endroit à une tâche particulière. Si vous consultez Facebook et vos emails au lit, le cerveau ne va pas s’arrêter quand vous éteignez l’appareil… et ensuite vous vous demandez pourquoi vous ne dormez pas…

  • Des appareils différents pour différentes tâches. L’ordi pour le travail, une tablette pour les emails, le téléphone pour… euh, des appels, une autre tablette pour Netflix, un autre ordi pour le roman que vous écrivez le weekend… Il s’agit encore de créer une habitude qui réduit la distraction et on rentre plus vite dans la tâche en question. Le tout en fonction de vos moyens naturellement. À vous de trouver l’organisation qui vous convient.

  • On peut aller plus loin, comme le suggère Ari Meisel, et utiliser des outils spécifiques pour des types de communication spécifiques—email pour un certain type de communication, SMS pour un autre, Chat ou Slack pour un autre.

  • Et encore, pour être moins distrait, il est toujours utile de se rendre compte de son niveau de distraction. Pour cela, tentez de créer des zones et des temps dans la journée sans technologies, notamment à la maison. Jay Shetty propose la cuisine et le lit, deux endroits où l’on crée des liens avec des «vrais gens», et où, comme il précise , “il est plus amusant d’être avec des gens.”

Voilà quelques idées. En tout cas, ne faites pas tout d’un coup. L’art de réussir un changement est d’en faire une vrai priorité et de commencer par un pas, suivi d’un autre, et ainsi de suite..